samedi 9 mars 2013

Vendredi

 






Chronique d'un vendredi ordinaire, en commençant avec le toujours inspirant Musée d'Art Islamique (architecte Pei) pour finir par la Corniche du soir et ses abayas en goguette.



  




 













Hat Trip

Jeudi dernier, à l'hippodrome de Doha, se tenait la célèbre Course de l'Epée, sous le haut patronage de son Éminence le Prince Héritier Tamim Bin Hamad Al-Thani.

Rencontres entre propriétaires de chevaux qataris et leurs jockeys occidentaux.
Rencontres entre spectateurs de la haute bourgeoisie expatriée et travailleurs indiens venus tenter leur chance.
Rencontres entre classe et mauvais goût.
Rencontres entre thobes et robes froufrouteuses.
Rencontres entre bombes de jockeys et chapeaux de compet.

Ici pas de pari payant, car c'est 'Haram', interdit par l'Islam. En revanche, dès l'entrée de l'hippodrome, est remis à chaque visiteur un bulletin de participation gratuit, qui permettra de gagner si les chevaux choisis gagnent. 
Et les prix sont ... des voitures!

















 







































jeudi 7 mars 2013

Oman spirit



Welcome to Oman!


D'abord le Souk de Mutrah, fourmillant, pétillant et fumant d'encens... Du bonheur!


 
 




 






Ensuite, la grande mosquée. Grande, oui, mais pas que... Belle, aussi!



 




 


 



 



Styles

 
Chambre noire
 


 Et puis, à un moment donné, il faut partir de la ville! Et prendre la route côtière.


 


 Là, c'est notre premier arrêt. Seuls bruits, les vagues et l'appel à la prière au loin...




Ça, c'est de l'autre côté...

 
 



Autre spécialité du Sultanat, ses 'wadis', ou gorges.









 Au détour de plages et autres gorges, quelques jolis forts nous attendaient: plus ou moins vieux et entretenus...

 
 


















 





  
 Et puis, se promener, c'est aussi rencontrer des animaux...



D'abord, maman Tortue, victime de Mr Plastique.

Ensuite, la petite Lulu, retrouvée, sortant de son trou de sable,

Après la première vague... prête à partir pour la grande aventure...




Salut Lulu!
 

 



 

 




Des rencontres avec le désert...

Plus ou moins réussies...











Petit travail sur les dunes.









Et puis entre tout ça, des villages, où la vie est paisible et souriante.

























Villages où déconstruction côtoie ou attend des jours meilleurs.






















En attendant, le port de Muscat est bien gardé...



Et puis pour finir et attendre de pied ferme la venue de Martin Parr à Doha, quelques cartes postales faites maison...